RER Ligne V : le succès se fait attendre

Citer

Cinq mois après sa mise en service, la ligne V (service de navette entre Versailles et Massy) n’a toujours pas trouvé sa vitesse de croisière. Trop de trains supprimés au dernier moment, parfois alors même qu’ils sont annoncés sur l’application IdF Mobilités, souvent aux heures de pointes où leur fiabilité est cruciale pour les utilisateurs. Beaucoup de nouveaux utilisateurs découragés attendront que le service promis soit au rendez-vous pour le tenter à nouveau. Au moment où l’on essaie de pousser les habitants de la vallée de la Bièvre à délaisser leur voiture au profit des transports en commun, changement climatique oblige, c’est un très mauvais signal que la SNCF envoie à tous ceux qui était prêts à changer leurs habitudes. Continuer la lecture

Accueillir la biodiversité dans son jardin

Citer

Vous avez un jardin, une cour, une terrasse ou un balcon ? L’agence Régionale de la Biodiversité (ARB) édite pour vous des « Carnets pratiques » pour en faire un lieu accueillant pour la biodiversité.
Après lecture des notions fondamentales ayant trait à la biodiversité et au patrimoine naturel francilien, ce carnet vous accompagnera pour transformer ces lieux de proximité en havre de vie mieux adaptés aux évolutions du climat. Jardiner avec le vivant, c’est avant tout apprendre à l’observer et mettre de côté les pratiques trop interventionnistes qui lui sont néfastes.

-> Télécharger

Révision du Schéma directeur de la région IdF – SDRIF E

Citer

Vue de Paris – Crédit photo iStock

Dans son avant-propos, la présidente de la région présente un bilan factuel des politiques menées jusqu’à présent en matière de logement : “Les hyper-métropoles correspondent au mode de production moderne. Elles sont les lieux qui attirent. Mais elles deviennent des lieux de rupture voire de confrontation. Ce qui fut jadis un modèle est aujourd’hui dans une impasse.”
En revanche, à aucun moment n’est soulevée la question de “l’hyper-région” île de France qui continue de concentrer une grande partie du développement au détriment des autres régions françaises.
Dans le domaine du logement, l’échec de ce modèle est patent : la construction de nouveaux logements qui se poursuit à marche forcée a asphyxié l’IdF où l’on se déplace mal, on respire mal, et finalement on vit plus mal, alors même que la demande de logement non satisfaite n’a jamais été aussi forte.

-> Accès à l’avis des AVB

Succès de Marche de la Bièvre 2024

Citer

Dernier km, le panneau attendu des marcheurs !

La Marche de la Bièvre s’est déroulée le 28 avril dernier. 2000 marcheurs étaient au départ dont environ la moitié au départ de Paris (Porte d’Italie) pour la « marche à la lune » de 52 km jusqu’à Guyancourt.
Trois autres parcours étaient proposés :  30 Km pour la marche à l’Aurore au départ de Bièvres ; 20 km pour la marche au Soleil au départ de Jouy-en-Josas ; 10 km pour une boucle Découverte au départ de Guyancourt.
Ces parcours ont permis à tous de découvrir la Vallée de la Bièvre en traversant des itinéraires urbains et surtout les parcs, bois et chemins qui bordent la rivière et ses alentours.
Malgré une averse et du vent à la traversée du plateau de Saclay, un peu de boue dans les sous-bois, l’ambiance était festive comme toujours et les participants ravis, surtout à l’arrivée !

Grand Paris Express : la ligne 18 toujours contestée

La ligne 18 du Grand Paris Express, dont la construction est déjà réalisée en partie, jusqu’au CEA de Saclay, fait toujours l’objet de vives contestations.
Avant les vacances d’été, ce sont des maires de la zone agricole du plateau de Saclay et des agriculteurs qui ont écrit une lettre ouverte à la Première ministre Élisabeth Borne. Ils demandent la mise en tranchée partiellement couverte de 1200 m de la ligne, entre Villiers le Bâcle et Châteaufort, afin de préserver des conditions d’exploitation suffisantes pour les terres agricoles, en particulier les déplacements des engins.
Ce sont maintenant des scientifiques de l’université Paris-Saclay qui publient une étude remettant en cause les conclusions de la Société du Grand Paris (SGP) à propos de l’impact du tronçon ouest de la ligne sur la biodiversité.

La SGP et l’État, puisque ce sont eux qui sont à la manœuvre, resteront-ils une fois de plus sourds aux demandes légitimes des citoyens et de leurs élus du territoire ?
Rappelons que pour les associations locales, c’est l’ensemble de la ligne 18 qui est contesté pour son inadaptation et son coût socio-économique démesuré par rapport au besoin de transport sur ce territoire.

-> suite de l’article

Modification du SAGE de la Bièvre pour une protection renforcée

Sous la houlette du Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre et avec le soutien des élus de la Vallée, le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux de la Bièvre (SAGE) a été modifié dans le sens d’une meilleure protection de l’environnement, en particulier sur les questions sensibles des zones humides et de la gestion des eaux pluviales.
L’arrêté, signé par les préfets du Val-de-Marne, de Paris, des Hauts-de-Seine, des Yvelines et de l’Essonne est entré en vigueur le 12 juillet.
il s’impose maintenant aux PLU des communes qui devront être mis en conformité avec le nouveau SAGE.

Indispensables zones humides

Citer

zone humide – photo AVB

Au cas où vous auriez raté la Journée mondiale des zone humides du 2 février dernier, les Amis de la Vallée de la Bièvre vous propose une séance de rattrapage sur ce sujet passionnant.
Souffrant d’une image négative de zones insalubres, nos marais, tourbières, prairie humides et autres lagunes nous sont pourtant indispensables.
Tout d’abord, ces milieux naturels jouent un rôle absolument critique pour les écosystèmes et la biodiversité.
Ils rendent ensuite de nombreux autres « services » : bien que ne représentant que 6 % des terres émergées sur la planète, les zones humides produisent 25 % de l’alimentation mondiale, elles contribuent à l’alimentation en eau des nappes phréatiques, à son épuration, à l’atténuation des crues et des sécheresses (fonction d’éponges), à la production de matière organique. elles captent aussi de grandes quantités de carbone et constituent des îlots de fraîcheur.
Pourtant, aujourd’hui encore, les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts dans le monde.

Pour les découvrir et mieux comprendre leur rôle, voici deux vidéos éclairantes :
la première, de moins de 4 mn, produite par l’agence de l’Eau, explique de façon très pédagogique la constitution et le rôle des zones humides : Zones humides, zones utiles
La seconde, produite par l’Office Français de la Biodiversité, est l’extrait d’une présentation d’Hervé Cardinal (SIAVB) sur la renaturation de la Bièvre (13 mn) : réhabilitation des zones humides

Bonne  visualisation !